• Nouveau

Collier Médaille de protection SAINT BENOIT (modèle no 1 - rouge, noir, doré)

20,00 CHF

TTC

Collier Médaille de protection SAINT BENOIT (modèle no 1 - rouge, noir, doré)

Lire la suite
Quantité

Disponible

Collier Médaille de protection SAINT BENOIT (modèle no 1 - rouge, noir, doré)

Médaillon rouge, noir, doré (diamètre 3 cm) – chaînette dorée env. 60 cm/strong

Pourvoir contre le mal, conjurer les dangers spirituels et physiques

Benoît naquit dans une petite ville des montagnes de l'Ombrie, d'une des plus illustres familles de ce pays. Craignant la contagion du monde, il résolut, à l'âge de quatorze ans, de s'enfuir dans un désert pour s'abandonner entièrement au service de Dieu. Il parvint au désert de Subiaco, à quarante milles de Rome, sans savoir comment il y subsisterait; mais Dieu y pourvut par le moyen d'un pieux moine nommé Romain, qui se chargea de lui faire parvenir sa frugale provision de chaque jour. Le jeune solitaire excita bientôt par sa vertu la rage de Satan. Celui-ci apparut sous la forme d'un merle et l'obséda d'une si terrible tentation de la chair, que Benoît fut un instant porté à abandonner sa retraite; mais, la grâce prenant le dessus, il chassa le démon d'un signe de la Croix et alla se rouler nu sur un buisson d'épines, tout près de sa grotte sauvage. Le sang qu'il versa affaiblit son corps et guérit son âme pour toujours. Le buisson s'est changé en un rosier qu'on voit encore aujourd'hui : de ce buisson, de ce rosier est sorti l'arbre immense de l'Ordre bénédictin, qui a couvert le monde. Les combats de Benoît n'étaient point finis. Benoît devînt le Père d'un grand peuple de moines, et il ne put se soustraire à cette mission; de nombreux monastères se fondèrent sous sa direction, se multiplièrent bientôt par toute l'Europe et devinrent une pépinière inépuisable d'évêques, de papes et de saints. Parmi ses innombrables miracles, citons celui-ci : Un de ses moines avait, en travaillant, laissé tomber le fer de sa hache dans la rivière; Benoît prit le manche de bois, le jeta sur l'eau, et le fer, remontant à la surface, revint prendre sa place. Une autre fois, cédant aux importunes prières d'un père qui le sollicitait de ressusciter son fils, Benoît se couche sur l'enfant et dit : « Seigneur, ne regardez pas mes péchés, mais la foi de cet homme ». Aussitôt l'enfant s'agite et va se jeter dans les bras paternels.

Saint Benoît de Nursie est le fondateur de l'Ordre Bénédictin et du monachisme occidental.

Il est considéré par les catholiques et les orthodoxes comme le patriarche des moines d'Occident.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la médaille de saint Benoît est un sacramental reconnu par l’Église catholique, doté d’un grand pouvoir d’exorcisme et de libération des influences démoniaques. 

La Médaille saint Benoît est une médaille chrétienne contenant des symboles et des textes relatifs à la vie de Saint Benoît de Nursie. Elle est très ancienne et elle est l'une des plus utilisées par les chrétiens en raison de la croyance en son pouvoir contre le mal, pour conjurer les dangers spirituels et physiques, en particulier ceux liés au mal, au poison, et à la tentation. La médaille de Saint Benoît est très efficace contre toutes sortes de maux. On l'emploie avec un grand succès pour la guérison et la conservation des animaux. Par ailleurs, Saint benoît est invoqué contre les piqûres d'orties, le poison, l'érésipèle, la fièvre et les tentations. 

Sur une des faces de la médaille est représenté saint Benoît tenant une croix dans la main droite, l'objet de sa dévotion, et tenant dans la main gauche un livre, la sainte Règle pour les monastères.

Autour de la figure de saint Benoît sont écrits ces mots en latin "EIUS IN OBITU NOSTRO PRESENTIA MUNIAMUR"("Puissions-nous être renforcé par sa présence à l'heure de notre mort"), car il a toujours été considéré par les Bénédictins comme le patron de la bonne mort.

Sur l'autre face de la médaille est représentée une croix, contenant les inscriptions suivantes:

C S P B : « Crux Sancti Patris Benedicti » : Croix du saint Père Benoît.

C S S M L : « Crux Sacra Sit Mihi Lux » : Que la croix sacrée me serve de lumière.

N D S M D : « Non Draco Sit Mihi Dux » : Que le dragon ne me soit pas un guide.

V R S N S M V : « Vade Retro Satana, Numquam Suade Mihi Vana » : Arrière Satan, ne me tente jamais de choses vaines.

S M Q L I V B : « Sunt Mala Quae Libas, Ipse Venena Bibas » : Ce que tu offres est mauvais, bois toi-même tes poisons.

Cette médaille peut être portée sur une chaîne autour du cou, dans la poche ou dans un sac à main, placée dans la voiture ou à la maison ou encore placée dans les fondations d'un bâtiment.

Cette médaille est efficace dans de nombreuses situations : détruire la sorcellerie et toutes sortes d'influences diaboliques; protéger les personnes tentées, tourmentés par des esprits mauvais; servir d'armure contre la tentation; détruire les effets du poison; pour les femmes enceintes que l'accouchement se passe bien; protection contre les tempêtes et la foudre; remède efficace pour les afflictions corporelles et un moyen de protection contre les maladies contagieuses; protection dans les dangers; apaisement des mourants; bienfaits à l'égard des animaux domestiques; nombreuses grâces spirituelles.

Référence BIJO0023
En stock 11 Produits
Fiche technique
AVERTISSEMENT
Ces informations sont données à titre informatif. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. dans tous les cas se référer à nos conditions générales et/ou paragraphe 5 : Articles de la boutique.